31.08.2022

Fontainebleau 2022 : ILLYANA DU JAOLAS Championne des 4 ans

Retrouvez l'interview de Clémence Vallois, la cavalière d'ILLYANA DU JAOLAS à l'issue de leur victoire dans le Championnat des juments de 4 ans :

 

Quel bonheur de voir sacré un couple 100% féminin dans ce Championnat SHF Cycle Classique 4 ans...! Clémence Vallois, installée au Haras du Vilpion dans l'Aisne, a su mener sa partenaire Illyana du Jaolas jusqu'à la victoire, obtenue sur le fil face à Italia de Champloue (2e), tandis qu'Itsybitsy de Preuilly s'empare de la 3e place.

Retour sur l'histoire de la nouvelle championne et de ses dauphines.

 

Illyana du Jaolas, la potion magique de Jean-Louis Schultess

Le naisseur de la jolie grise a célébré son tout premier titre à la Grande Semaine. Eleveur professionnel depuis seulement trois quatre ans, Jean-Louis Schultess savoure donc particulièrement ce succès et ce, même s'il n'est plus propriétaire de la jument. "Je suis en réalité un éleveur hors-sol" confie-t-il. "Mes chevaux sont tous à l'élevage chez Benoît Romedenne, installé dans les Ardennes, et je me charge des croisements et du transport". Toutefois, la mère d'Illyana, Albasanpa (une fille du chef de race Heartbreaker née en Italie mais aux origines maternelles inconnues), vit en Normandie au sein de l'élevage de l'Isle d'Etienne et Jérôme Poisson. "Cela me donne un but lorsque j'ai envie de partir en week-end en Normandie" s'amuse-t-il. Ainsi, tous les produits d'Albasanpa ont vu le jour dans les vertes et riches prairies manchoises, là où un certain Quabri de l'Isle fut conçu et élevé. "Illyana est son quatrième produit. Son premier par Malito de Rêve était super mais compliqué. Le second également par Malito a terminé 9e du Championnat Cycle Classique 4 ans en 2020. Et le troisième par Querlybet Hero a participé à la finale Cycle Libre 2ème année 5 ans pour son propriétaire." Quant à Illyana, à peine avait-elle pointé ses naseaux dans ce monde que déjà, Etienne Poisson lui prédisait un avenir brillant. "Il m'a tout de suite dit qu'elle était bonne. Je l'ai présentée au concours local de modèle et allures de Ravenoville où elle a gagné. Puis elle termine 2e du Régional de Saint-Lô, où beaucoup m'ont dit qu'elle aurait dû l'emporter." La fille de Mylord Carthago remporte finalement le Championnat de France haut la main avec une moyenne de 17,85...! "On m'a fait quelques offres mais je les ai refusées" avoue-t-il.

ILLYANA DU JAOLAS & Clémence Vallois - Crédit photos : PSV Photos

A deux ans, il choisit de la faire saillir par Amant du Château, un étalon qu'il connaît bien puisqu'il possède sa mère Quokine du Château. "Elle a pris du premier coup !" se souvient-il. La jeune maman pouline quinze jours en avance sans crier gare, seule au champ. Quelques mois plus tard, le sevrage effectué, Illyana part au travail. "Je l'ai envoyée deux mois au Haras de la Cense en débourrage éthologique. Toute la famille est compliquée et ça lui a fait du bien" dit-il.  Clémence Vallois l'a alors prise au travail. Après deux tours en Formation 1, le couple entame sa saison sur le circuit SHF, à raison d'un concours tous les quinze jours. "Finalement on a constaté que la gestation lui a un peu tiré dessus donc nous y sommes allés doucement" admet-il. Participer à la finale était un rêve que le pharmacien d'officine a ainsi réalisé. "Le premier jour, elle était super, mais le deuxième, nous l'avons sentie fatiguée. Heureusement c'est une guerrière et elle aime faire le show et même poser pour les photos. Elle possède un bon mental, elle est franche, très respectueuse et n'a jamais rien regardé."

Illyana du Jaolas a donc ajouté un second titre de Championne de France en l'espace de quatre ans, preuve qu'elle est née sous une bonne étoile. 

ILLYANA DU JAOLAS & Clémence Vallois - Crédit photos : PSV Photos

Italia de Champloue, un air de Toscane

Formée chez Eric Lelièvre, Elodie Cappé en a également suivi les conseils avisés. En effet, voici quatre ans, lors de son installation à Chaource sur une propriété d'une dizaine d'hectares, celui-ci l'envoya chez Jean-Marie Charlot afin d'y acquérir une bonne jument. Son choix se porta sur une pouliche d'à peine deux jours...Italia de Champloue. "Eric connaît très bien cette souche" dit-elle, "même si à l'époque nous n'avions pas trop de recul sur la production de Casall, c'était un choix commercialement intelligent et nous voulions sortir des lignées traditionnelles". Celle d'Italia reste néanmoins parmi les meilleures au monde puisqu'il s'agit de la souche directe de Javotte D, d'où sont issus tous les "du Château" dont le fameux Itot. Légèrement désavantagée à la NEP par rapport à son adversaire directe, Italia a tout de même enregistré quatre 17 en dressage et style !

ITALIA DE CHAMPLOUE & Eric Lelièvre - Crédit photos : PSV Photos

"Elle a grandi chez nous, au pré. A deux ans, nous l'avons faite sauter dans le manège et déjà elle sortait du lot, elle passait le dos mais c'était un peu tôt pour la présenter" raconte Elodie. L'année suivante, la bai gagne les 3 ans avec 19 à l'obstacle. Eric Lelièvre s'étant cassé la clavicule en 2021, Elodie décida de lui amener sa jument assez tard au débourrage. Puis tout s'est enchaîné. "Je pense que nous la verrons dans le grand sport" glisse-t-elle. Italia a déjà un produit né l'an dernier par Clarimo, et sa propriétaire a procédé à deux transferts d'embryons cette saison avec Cornet Obolensky. "Avoir acheté Italia est aussi un choix commercial. Eric m'a toujours dit qu'il valait mieux acheter deux bonnes poulinières que quinze moyennes." Sans surprise, Elodie a reçu de nombreux appels d'acheteurs depuis son sacre à 3 ans mais elle résiste pour le moment aux offres. "Elle n'est pas à vendre !". Et on la comprend.

ITALIA DE CHAMPLOUE & Eric Lelièvre - Crédit photos : PSV Photos

 

Itsybitsy de Preuilly, petite par la taille, pas par le talent !

L'affixe "de Preuilly" doit certainement vous rappeler quelques belles émotions sportives. C'est en effet de ce haras situé en Seine-et-Marne que proviennent les excellents Rubis et Alpha de Preuilly. Itsybitsy est d'ailleurs issue de la demi-soeur de ce dernier, Latina de Preuilly Z. "Elle fut malheureusement accidentée en cours de carrière et mise à la reproduction" explique Guillaume Guinaud, responsable du haras et co-propriétaire d'Itsybitsy avec Audren Husson, gérante et propriétaire de la Société Fermière de Preuilly. Après un premier produit par l'olympique Big Star (What A Quickstar R de son nom originel), Guillaume choisit Casall. "J'ai longtemps travaillé en Allemagne et j'aimais beaucoup son père Caretino" dit-il. Guillaume produit un poulain par an sous le nom "de Preuilly", tandis que le haras conserve une demi douzaine de juments à l'élevage.

ITSYBITSY DE PREUILLY & Guillaume Guinaud - Crédit photos : PSV Photos

Rentrée au travail durant le confinement, Itsybitsy se montrait assez peureuse de l'homme. "Nous l'avons débourrée au début de son année de trois ans entre mars et mai puis nous l'avons remise au pré avant de la reprendre au travail en octobre avant d'enchaîner la saison SHF". Il fréquente le circuit assidûment, et le trouve très important dans la carrière d'un cheval et formateur. "Nous avions deux 4 ans et un 5 ans qualifiés. Ce dernier a été vendu juste avant la Grande Semaine" raconte-t-il. Le frère utérin d'Itsybitsy, Happystar de Preuilly, a quant à lui dû interrompre sa saison de 5 ans pour cause de croissance trop importante. "J'emmène les chevaux sur les épreuves de 4 ans selon où ils en sont, je ne veux pas leur tirer dessus" précise-t-il. Très facile au travail à la maison, Itsybitsy avait déjà couru sur le Petit Parquet cette saison à deux reprises. "La finale n'a posé aucun problème, elle a une très bonne tête". Une tête que Guillaume va continuer de côtoyer tous les jours puisqu'il a décidé de la conserver pour prendre la relève de sa mère.

ITSYBITSY DE PREUILLY & Guillaume Guinaud - Crédit photos : PSV Photos

 

Retrouvez le classement détaillé du Championnat en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Championnat des 4 ans Juments SF/AA